Coronavirus : ce que j’ai parié & pourquoi + coup de gueule

Nous sommes le 26 mai 2020.

Voilà plus de 2 mois que le monde du sport est mis entre parenthèses.

Bien sûr, la ligue de foot biélorusse a permis à certains parieurs d’assouvir leur passion.

Bien sûr, la Bundesliga ou le baseball coréen sont de retour.

Combien avez-vous parié durant cette période particulière ?

Combien avez-vous gagné ?

Pour ma part, la réponse est simple :

Je n’ai pas parié 1€ depuis que le Covid a bousculé le quotidien

Est-ce que je suis en manque ? Non.

Bien sûr, le basket me manque, regarder des matchs est un réel plaisir, mais parier ne me manque pas.

Je suis cependant déçu car après un début d’année 2020 difficile, j’avais bien remonté la pente en février et début mars. Mon bilan de parieur est plutôt correct pour cette drôle d’année sportive, mais il aurait pu être encore meilleur.

Pour autant, c’est ainsi. Ne pas parier fait partie du jeu.

Et cela ne me pose aucun problème de ne pas parier.

Le coronavirus a permis de prendre du recul

Je ne vais pas vous mentir : la période n’a été facile pour personne, moi y compris. Ma famille a directement été touchée par ce foutu virus. Autant vous dire que je n’avais pas vraiment la tête aux paris sportifs…

Cette épidémie mondiale m’a au moins permis de prendre du recul et de me recentrer sur ce qui compte vraiment.

Bien sûr, ce blog compte pour moi. Parier est important dans ma vie. Cela m’apporte un réel équilibre.

Est-ce pour autant indispensable ? Non.

pour rejoindre le club Parieur-Gagnant

100% gratuit & garanti sans bullshit

Durant cette période, chacun a pu voir ce qui était vital… et ce qui ne l’était pas.

Nombre de salariés se rendent compte que leur travail n’est guère indispensable à la vie.

Alors que le personnel soignant, les agriculteurs et jusqu’aux éboueurs… sont tout simplement beaucoup plus vitaux que toute autre profession “de bureau”.

Un peu moins de bullshit, plus d’essentiel : une leçon de vie, en quelque sorte.

Parier au temps du choléra

Pour ma propre culture et parce que je tiens ce blog, je suis très régulièrement sollicité par d’autres parieurs ou sites qui traitent des paris sportifs.

Je suis également inscrit à de nombreuses newsletters.

Durant le coronavirus, j’ai reçu pléthore de mails commerciaux, où l’on me vendait des techniques miraculeuses, des paris sur l’e-sport, des pronostics professionnels…

Bref, j’ai été assailli de mails de merde. Cela ne change pas vraiment du quotidien, me direz-vous.

Sauf que là, ça m’a fait prendre conscience de l’ampleur du problème.

On essayait de me vendre des conneries alors que l’épidémie tuait, chaque jour, des centaines de personnes. Des milliers à l’échelle du monde.

N’y avait-il pas mieux à faire ?

La décence et la retenue n’étaient-elles pas de rigueur ?

Je savais que le monde des paris sportifs était vérolé par des profiteurs et autres arnaqueurs.

Je n’ai pas vraiment été étonné. J’ai davantage été dégoûté.

Bien sûr, les gens doivent continuer à vivre, à travailler, à manger.

Doivent-ils aussi continuer à prendre les autres pour des cons ?

Vous vendre des pronostics e-sport parce qu’aucune compétition sportive n’est en cours, c’est vraiment un moyen de continuer à vous vendre des trucs tout à fait inutiles.

Alors que la période, comme je l’ai dit, nous a poussé à nous tourner vers l’essentiel.

Qu’est-ce que l’essentiel en matière de paris sportifs ?

Et qu’est-ce qui est essentiel, lorsque l’on parle pronos et paris ?

Est-ce l’analyse ? Est-ce le gain ? Ou plutôt les bénéfices ?

Est-ce au contraire l’adrénaline ? Le plaisir de parier sur des équipes qu’on apprécie ?

Ou encore est-ce tout simplement l’envie de battre les bookmakers ?

En fait, l’essentiel, c’est à vous de le définir. Votre essentiel, votre objectif, sera différent de celui de votre voisin.

Pour ma part, l’essentiel des paris sportifs se résume en un mot : argent.

Je parie pour l’argent. Le plaisir, désormais, vient après. Il est là, certes, mais il n’est pas l’objectif premier.

Aujourd’hui, je me sens un peu lassé de tous ces “gourous” qui vous vendent de la merde à longueur de temps.

J’en ai ma claque des pseudos experts qui vous proposent de parier sur de l’e-sport ou sur un championnat qu’ils ne connaissaient même pas avant le Covid-19.

Aujourd’hui, les arnaqueurs et vendeurs de rêve sont plus que jamais de sortie.

Deux mois sans parier, sans adrénaline, et deux mois sans que vous ne perdiez d’argent : soyez bien conscient que vous n’avez jamais été aussi vulnérable.

Pourquoi je vous écris ce billet d’humeur

C’est un type d’écrit assez inédit sur Parieur-Gagnant.com

Je voudrais juste que chacun puisse prendre du recul sur la période, sur le sport, sur l’importance des paris dans sa vie.

Je voudrais aussi que tous puissent prendre du recul sur les offres commerciales que l’on vous fait.

Sur les paris gratuits proposés par les bookmakers
Sur les ventes de formation e-sport, de trading, de betting exchange 
Sur les ventes de pronostics sur des championnats… plutôt exotiques 

On se fout de notre gueule, et ça n’a jamais été aussi clair.

Prenez en bien conscience. Remettez en doute tout ce que vous voyez sur les réseaux sociaux.

Triez le bon prono du parieur louche, gardez le transparent et foutez le reste à la poubelle.

Qu’est-ce qu’il vous restera ?

Sûrement pas grand chose.

Pendant que certains vous proposaient leurs offres à 50, 100 ou 200€/mois, je n’ai pas lambiné.

J’ai continué à travailler sur le blog. J’ai amélioré le design. J’ai recréé un logo. J’ai amélioré les anciens articles.

Et j’ai ouvert le Manuel du Parieur. Déjà 8 articles ont été publiés, soit près de 22000 mots écrits.

On est pas loin d’un demi-roman. Un demi-roman bourré de conseils gratuits pour vous aider à vous améliorer.

22000 mots qui vous aideront à gagner aux paris sportifs.

Je ne suis pas peu fier de ce travail.

J’écrit en ce moment un nouvel article, le neuvième donc, pour toujours vous donner plus de valeur et de conseils.

C’est tout de même la reprise

Covid-19 ou pas, compétitions relancées ou pas, je ne parierai pas avant le mois prochain.

Mais la reprise, c’est déjà maintenant.

Je prends le temps de regarder certains matchs. Je revois mes stratégies de paris au football.

Je prends le temps de tester certains pronostiqueurs (à blanc).

De découvrir de nouveaux tipsters.

Je suis en train de plancher sur une nouvelle méthode de betting. Une de plus !

Je viens aussi de lancer un nouveau test “VIP”, le troisième donc, qui sera publié dès l’été sur Parieur-Gagnant.com

Je vous prépare un max d’articles et de valeur ajoutée dans les mois à venir.

Et vous, avez-vous profité de cette période pour prendre un peu du recul ? Avez-vous déjà repris les pronos ?

J’attends vos avis en commentaire.

Merci & à bientôt !

Gabin

pour rejoindre le club Parieur-Gagnant

100% gratuit & garanti sans bullshit

Cliquez ici pour laisser un commentaire ! 0 commentaires