Pari simple et pari combiné : lequel est le plus rentable ?

Le pari simple : jouer sur un seul match

Le pari simple est, comme son nom l’indique, le plus simple de tous : il correspond à un pronostic sur un seul match, quel que soit le type du pari. Vous ne pariez que sur un résultat ou un événement, et rien d’autre.

Par exemple, sur le match de football PSG – St Etienne, vous décidez de parier sur le match nul, coté 6,30 sur Betclic :

Exemple d'un pari 1N2 au football (PSG - St Etienne)

Il s’agit bien d’un pari simple, car vous ne couplez aucun autre match. Si le match nul est effectivement le résultat final, vous gagnez. C’est aussi simple que ça ! Pari simple = un seul bon prono pour gagner.

Le pari simple est parfait pour débuter

Choisir un match, déterminer un pronostic qui vous paraît de qualité, valider votre ticket : voilà tout ce que vous demande le pari simple. Ce type de pari permet de se concentrer sur l’analyse de la rencontre sportive plutôt que d’avoir à calculer quoi que ce soit : le pari simple est, de ce fait, tout à fait recommandé pour les débutants.

Le pari simple permet de se concentrer sur ce qui importe : le pronostic !

Au contraire des paris combinés, miser en simple permet de revenir à une méthode de betting particulièrement limpide, fondée sur une seule analyse, et qui ne nécessite qu’un bon résultat pour être gagnante. Vous voulez placer votre premier pari sportif ? Quel que soit le sport (football, basket, rugby…), un bon conseil : optez pour un pari en simple.

Les paris simples sont moins risqués

La simplicité du pari simple n’est pas son seul atout : en vous limitant à un seul match, vous maximisez vos chances de gagner. Si vous multipliez les matchs, votre ticket est plus risqué, car chaque résultat doit être juste. La première force du pari simple, c’est donc sa fiabilité.

Le pari simple est aussi la méthode la plus utilisée dans les paris sportifs, car une seule issue exacte suffit pour encaisser ses gains. Cela simplifie vos pronos !

Mais parier en simple limite le potentiel de gains

Voilà tout de même un inconvénient du pari simple : par rapport au pari combiné, le potentiel de gain de chaque ticket s’avérera moins élevé en pariant en simple. Imaginons que vous avez 3 matchs sur lesquels vous voulez parier :

3 matchs 1N2 au football (Ligue des Nations)

Je veux miser sur la victoire de la Turquie, qui est le favori contre la Hongrie, sur le match nul entre la Bulgarie et l’Irlande, ainsi que sur la victoire du Pays de Galles en Finlande.

Si vous pariez en simple 10€ sur chaque résultat, vous pourrez gagner :

10€ x 1,60 = 16€
10€ x 2,9 = 29€
10€ x 2,75 = 27,5€

Soit 16+ 29 + 27,5 = 72,5€ de gains potentiels au maximum, pour 30€ misés (3 paris simples).

3 paris simples au football

Si vous misiez 30€ sur ces 3 matchs au sein d’un pari combiné, vous pourriez gagner 30€ x 1,7 x 3 x 2,10 = 321,30€. Soit près de 5 fois plus qu’en simple !

Le pari combiné : miser sur deux matchs ou plus

Vous l’aurez compris : le pari combiné consiste à jouer plusieurs matchs ensemble. On estime qu’un pari est combiné à partir du moment où au moins deux événements sportifs sont validés sur un même ticket – on parle alors de pari double – mais vous pouvez bien sûr aller bien au-delà : certains n’hésitent pas à valider 10, 15 voire 20 paris dans un seul ticket, pour tenter de décrocher le jackpot !

Winamax, Netbet, Unibet, Bwin, Parions Sport (FDJ) ou encore Betclic relaient parfois des gros tickets gagnants, énormes combinés qui génèrent un alléchant gros lot. Ils ne parlent pas des très nombreux autres combinés qui ne passent pas et qui sont une manne financière de première importance pour eux… 

Calcul de la cote d’un pari combiné

Car l’immense avantage des paris combinés est celui-ci : un pari combiné permet de profiter du produit de chacune des cotes jouées.

En clair, dans l’exemple où vous jouez sur 3 matchs différents, avec 3 cotes de 1,6 – 2,90 & 2,75, vous allez multiplier la valeur de ces 3 cotes entre elles pour avoir votre cote totale.

Voici un pari combiné au football (3 matchs)

1,60 x 2,90 x 2,75 = 12,76 !

Dans notre exemple, la cote totale est donc de 12,76
Soit, pour un seul € misé, un gain potentiel de 12,76€ !
Et comme vous le voyez ci-dessus, pour 30€ misés, je peux empocher 382,80€ si tous mes pronostics sont justes. Ça commence à faire du cash, pas vrai ?

Comment gagner un pari combiné ?

Et voilà déjà le principal inconvénient des paris combinés : pour espérer avoir un pari combiné gagnant, il faut que TOUS vos pronostics soient justes. Même si vous avez une ou deux bons paris sur trois, cela ne suffira pas : la moindre erreur vous fera tout perdre. Vos probabilités de gain sont forcément réduites, même si vous pouvez, à première vue, gagner plus en termes de volume d’argent.

Pour comprendre les combinés, il convient de parler du rapport risque/gain 

Le pari combiné nécessite donc une fine analyse du rapport risque/gain potentiel. Si le risque de perdre est très grand, alors le gain potentiel devra être proportionnellement élevé ; c’est d’ailleurs exactement l’inverse qui se produit avec un pari simple : la chance gagner étant plus grande, alors le gain potentiel est logiquement plus faible.

J’ai fait un combiné de 8 matchs et j’ai une seule erreur. Ai-je gagné ?

Hé non ! Une seule erreur sur un combiné, et tout est perdu ! C’est pour cela que la plupart des joueurs chevronnés délaissent les paris combinés, car il n’est pas rare de perdre à cause d’une seule rencontre sportive sur votre coupon. Le combiné ressemble trop souvent à un coup de poker ou à un “loto foot”, même lorsque vous privilégiez les favoris.

Ainsi, sur les matchs de football, il n’est pas rare que les grands favoris soient régulièrement accrochés. Parier chaque week-end sur la Juventus de Turin, sur Manchester United et sur le Real Madrid, combiner le tout et attendre les gains : vous allez voir, c’est une recette perdante à moyen et à long terme !

A ce propos, je ferais prochainement un article complet sur les grilles du loto-foot, les doubles, les triples, les coûts et le fonctionnement global de ce type de pari. Il s’agit en fait, ni plus ni moins, que de “super combinés” d’au moins 7 matchs, avec un pactole très difficile à décrocher. L’exemple même du combiné suicidaire et qui ne passera jamais ou presque !

Le pari combiné peut être intéressant si…

  • … si vous ne multipliez pas trop le nombre de matchs joués. 2, 3 voire 4 sélections au maximum
  • … si vous comprenez qu’une sélection de 12 matchs n’est pas rentable, c’est comme jouer au loto : chercher le pactole est typique des débutants, mais les parieurs expérimentés savent que cela n’est pas rentable sur le long terme de tenter des combinaisons excessives.
  • … si vous comprenez qu’il ne s’agit pas de chercher une grosse cote, mais des paris justes

Les paris combinés peuvent faire tourner la tête des parieurs en faisant miroiter des “meilleures cotes” ou encore cotes boostées, donnant lieu à des chiffres et des gains potentiels énormes. Pourtant, ils sont davantage synonyme de perte d’argent que de jackpot facile !

Un mot sur les paris au football : vous jouerez la plupart du temps sur le résultat à la fin du temps réglementaires, hors prolongations. Ainsi, si vous jouez sur le match nul d’un match de coupe de football et qu’il y a 1-1 à la fin de la deuxième mi-temps, votre pari est gagnant, même si le match continue. Renseignez-vous sur les règles particulières de certaines compétitions en lisant les Conditions d’Utilisation de chaque bookmaker ARJEL ! 

Comment assurer un pari combiné bien parti ?

Admettons que vous ayez fait le pari combiné de 3 matchs cités ci-dessus, pour une cote totale de 12,76 et une mise de 30€ (soit un gain potentiel max de 382,80€).

La Turquie a bien gagné contre la Hongrie, et la Bulgarie a fait match nul avec l’Irlande, 1-1. Reste tout de même un dernier match à jouer : Finlande – Pays de Galles, sur lequel j’espère une victoire de la deuxième équipe citée.

J’ai peur que ce dernier match soit celui de trop, et j’aimerais tout de même être sûr de gagner quelque chose !  Pour couvrir toute éventualité et pour “gagner à coup sûr”, il faut donc que je parie une certaine somme sur la victoire de la Finlande ainsi que sur le match nul.

Comment couvrir un combiné au football

Plusieurs solutions sont possibles :

  • Ou bien j’utilise le pari double chance proposé par le bookmaker (Finlande OU match nul), proposé à 1,35
  • Ou bien je me crée mon propre pari double chance, comme je l’explique dans cet article
  • Ou bien j’attends le live pour voir ce qu’il se passe, et, en fonction des cotes et des événements, je décide de couvrir mon pari combiné

Pour ma part, je vais simplement utiliser le pari double chance proposé et je parie donc sur Finlande OU match nul à 1,35. Mon objectif est de couvrir les deux possibilités que je n’ai pas encore jouées (à savoir la victoire de la Finlande + le match nul) pour être sûr de gagner quelque chose.

Autrement dit : combien puis-je miser sur le pari double chance Finlande ou Nul pour être sûr de gagner ? Voici une calculette qui va vous aider :

Dans mon cas, la calculette me propose de parier 281,56€ sur la double chance 1N : ainsi, si la Finlande gagne ou fait match nul, j’empocherais 380,11€ (soit un bénéfice de 68,55€) – si c’est le Pays de Galles qui l’emporte, mon pari combiné sera gagnant, j’empocherais également 380,11€ (30€ * 12,67 – soit un bénéfice de 68,55€).

Mine de rien, avec cette calculette, je viens tout simplement de m’assurer un superbe bénéfice de près de 70€, alors que je risquais de perdre 30€ en cas de mauvais pronostic sur le dernier match de mon combiné !

Certes, cela a un effet très net sur le montant total de mes bénéfices : car si le Pays de Galles gagne, j’aurais misé “inutilement” 281,56€ sur le 1N. Mais si le Pays de Galles ne gagne pas, alors ma couverture aura tout l’air d’une couverture très bien sentie !

C’est à vous d’estimer le rapport gain / risque et de couvrir un pari combiné bien parti, si toutefois les cotes vous le permettent.

Simple ou combiné : lequel rapporte le plus d’argent ?

La question est difficile, car tout dépend de votre façon de parier et de la cote moyenne sur laquelle vous miser, en simple ou en combiné. Cependant, une étude Betivorus a montré que sur 1000 paris simples, 54% sont gagnants, contre 34% de paris combinés. En outre, les parieurs qui privilégient les paris simples auraient un meilleur retour sur investissement (ROI) que ceux qui parient en combiné. En clair, ceux qui parient en simple gagnent plus d’argent à chaque euro misé que ceux qui jouent en combiné !

Ces résultats vous semblent un peu étonnants ? Très bien, alors procédons à un test !

Pari simple VS pari combiné : le test

Imaginons un joueur qui ne joue qu’en simple et qui place, sur une saison, 200 paris. Sa cote moyenne est de 1,9, et son taux de réussite est de 60%. Il place 5€ à chaque pari. Ce qui veut dire que sur ses 200 paris, 120 seront gagnants (60% de 200) et 80 perdants (les 40% restants).

Pour connaître ses bénéfices ou ses pertes, il faut : trouver la somme de ses gains, dont on soustrait les mises totales
Soit (120 paris gagnants  * 5€ * 1,9) – (200 tickets joués * 5€)

Bilan : 1140€ – 1000€ = 140€ de bénéfices

Très bien, ce joueur gagne de l’argent en jouant des simples : sa bankroll, sur une saison, aurait augmenté de 140€. Une belle performance !

Mais ce parieur sportif aimerait savoir s’il ne ferait pas mieux de jouer des paris combinés de 2 ou 3 matchs. Pour répondre à cette question, il regarde la liste de ses paris passés et signale les paris gagnants en vert, les paris perdants en rouge :

Pari 1 Pari 7 Pari 13 Pari 19
Pari 2  Pari 8  Pari 14 Pari 20
Pari 3 Pari 9 Pari 15 … et ce jusqu’à son 200ème pari
Pari 4  Pari 10 Pari 16
Pari 5  Pari 11 Pari 17
Pari 6  Pari 12 Pari 18

Pari en vert = gagnant | Pari en rouge = perdant 

Il essaie de voir si des paris combinés de 3 matchs pourraient faire l’affaire, mais il s’aperçoit que très peu de tickets sont gagnants, car il est difficile d’enchaîner 3 bons pronostics d’affilée, comme le montre cette image :

Différence pari simple et pari combiné de 3 matchs

Sur les 7 premiers paris combinés de 3 matchs, aucun n’aurait été gagnant… Il y a toujours au moins une erreur à chaque combiné, c’est rageant !
Notre parieur teste alors des combinés de 2 matchs seulement, et retrouve un peu plus de réussite :

Différence paris simples et paris combinés de 2 matchs

Avec des combinés de 2 matchs, il parvient, sur 200 matchs joués au sein de 100 paris combinés de 2 matchs, à valider entre 25 et 30 tickets gagnants en fonction des séries. Il décide, pour ses calculs et parce qu’il est optimiste, de considérer que 30 tickets sont gagnants. Il veut conserver la même somme misée au global, soit 1000€ (200 paris de 5€ = 1000€). Sur ces 100 tickets combinés de 2 matchs, il misera donc, à chaque fois (1000€ / 100 tickets) = 10€.

Il ne reste plus qu’à faire le même calcul que précédemment pour trouver le montant des bénéfices ou des pertes réalisées : somme des gains moins les mises totales, soit :

Soit (30 paris gagnants  x 10€) x (1,9 x 1,9) – (100 tickets joués * 10€)

Bilan : 1083€ – 1000€ = 83€ de bénéfices

On remarque tout de suite que son bénéfice est passé de 140€ à 83€, soit une baisse de plus de 40% ! Mais deux autres fait sont moins faciles à noter :

  • Avec les paris combinés de deux matchs, notre parieur ne passe tout de même pas loin des pertes. En effet, 27 tickets gagnants au lieu de 30, et il devrait essuyer des pertes. Avec les paris combinés, il est donc “sur le fil du rasoir” question bénéfices !
  • Avec les paris simples, ce n’est pas le cas, car sa marge est plus élevée : il peut perdre jusqu’à 14 tickets supplémentaires, en conservant tout de même des bénéfices. En dessous de 106 paris simples gagnants, il commencera tout de même à perdre de l’argent.
  • 30% de réussite sur ces paris combinés semble un peu élevé, la vérité se situe sans doute un peu plus bas. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’en plus de bien pronostiquer, il faut espérer avoir un peu de réussite lorsque l’on couple les matchs…

Alors qu’il semblait que les combinés et leurs grosses cotes soient “plus rentables” à première vue, l’expérience et les statistiques font donc davantage pencher la balance vers les paris simples, à la fois moins risqués et plus rémunérateurs sur le long terme.

Remarquons enfin que les bookmakers savent parfaitement que les combinés leur font davantage gagner d’argent que les simples, aussi ils vous proposeront régulièrement des “bonus” et des “accumulateurs” lorsque vous validerez un combi ou “combo” à 4, 5, 6 matchs ou plus.

L’objectif des sites de paris sportifs : vous pousser à jouer des combinés en vous faisant miroiter une grosse somme d’argent à gagner, alors qu’au final, votre probabilité de gain s’effondre… et ce sont bien eux qui empocheront ! 


Article suivant => Pari multiple et pari système : comment ça marche ?

Manuel du Parieur (retour au sommaire)

Cliquez ici pour laisser un commentaire ! 0 commentaires