Pari Draw No Bet (DNB) : comment bien l’utiliser pour gagner ?

Le pari DNB signifie en français « Remboursé si Nul ». Il permet de parier sur la victoire d’une équipe et, en cas de match nul en fin de match, de voir sa mise intégralement remboursée. A l’étranger, ce pari sportif est très populaire, mais il est relativement peu utilisé par les parieurs français.

pour rejoindre le club Parieur-Gagnant

100% gratuit & garanti sans bullshit

Alors, faut-il utiliser les paris Draw No Bet et si oui, comment ? Peut-on exploiter au mieux leur potentiel en utilisant des techniques ? Réponse dans cet article complet !

Remboursé si nul : pourquoi les cotes sont si faibles ?

Pour être parfaitement clair, prenons un exemple.

Imaginons que vous souhaitiez jouer sur cette rencontre de football :

Match du championnat biélorusse (cotes 1N2)

Après analyse, vous estimez que l’équipe à domicile a de bonnes chances de l’emporter, mais qu’un match nul n’est pas impossible. Le pari DNB peut naturellement vous intéresser, car ce pari permet de parier sur la victoire de Torpedo Belaz Zhodino, tout en étant remboursé en cas de match nul. Cela semble parfait, pas vrai ?

Oui mais voilà, la cote proposée est vraiment basse :

Cotes du pari DNB sur un match biélorusse

Même en allant sur un autre bookmaker (Betclic pour ne pas le nommer), afin de trouver une cote plus élevée, vous retombez quasiment sur les mêmes valeurs :

Cotes Draw No Bet de Betclic

Pourquoi une cote aussi basse ? En fait, cela s’explique assez facilement.

Pour le bookmaker, seule la victoire à l’extérieur peut lui permettre de gagner de l’argent (en vous faisant perdre votre mise !). Alors que, dans votre cas, vous empochez de l’argent si l’équipe à domicile l’emporte, et vous serez remboursé à 100% s’il y a match nul.

Forcément, cette prise de risque très limitée a des effets sur la valeur de la cote !

En prenant moins de risques, vous réduisez aussi la valeur de la cote 

En fait, sur le match ci-dessus, l’équipe à domicile est la favorite pour gagner le match. Le pari « Remboursé si match nul » vous permet en plus de couvrir vos arrières en cas de match nul. Seule la victoire à l’extérieur, très peu probable au vu des forces en présence, pourrait vous faire perdre. Tout cela explique que la cote soit relativement faible.

Mais prenons un autre match pour pouvoir comparer :

Cotes 1N2 du match FC Minsk - Dinamo Minsk

Sur ce match, on voit que le bookmaker considère que le résultat est difficile à pronostiquer : il n’y a pas de grand favori, et le match nul est probable. On le voit notamment grâce aux cotes, qui sont relativement élevées. De fait, les cotes du DNB sur cette rencontre sont également beaucoup plus intéressantes :

Les cotes du nul si remboursé : 2,25 / 1,40

Si la plupart des parieurs vont passer leur chemin sur cet événement sportif car ils le trouvent trop complexe à appréhender ou simplement trop risqué, ils pourraient cependant regarder du côté du pari Draw no bet, car les opportunités s’avèrent très intéressantes.

L’autre point noir des paris DNB en France, c’est l’ARJEL : l’Autorité de Régulation des Jeux En Ligne ne permet pas aux bookmakers de proposer un taux de retour joueur supérieur à 85%. Pour faire simple, cela pousse les books en .fr à proposer des cotes plus basses que dans les autres pays. 

Le pari DNB n’est pas une double chance

Attention, le pari Remboursé si Nul ne doit pas être confondu avec le pari double chance.

Voici un rappel simple, en admettant que l’on souhaite jouer un pari qui couvre la victoire de l’équipe 1 et le match nul :

  • Le pari Remboursé si nul permet de gagner si l’équipe 1 gagne, et d’être remboursé en cas de match nul
  • Le pari double chance permet de gagner si l’équipe 1 gagne ou s’il y a match nul

Vous pouvez retrouver mon article complet sur le pari double chance ici.

Dans quel(s) cas jouer un pari Draw No Bet ?

Nous avons donc vu que lorsque l’une des deux équipes est grande favorite pour gagner le match, alors la cote du pari Draw No Bet est particulièrement faible. Cela est dû à la forte probabilité que vous soyez au mieux gagnant, et au pire remboursé. Mais cela ne veut pas dire que le pari DNB n’a pas d’intérêt !

Vous pouvez par exemple utiliser ce type de pronostic au sein d’un pari combiné, afin de profiter de cotes supérieures tout en bénéficiant de la régulation des risques permises par la couverture du match nul.

N.B : vous pouvez également jouer un DNB à la mi-temps d’un match de football, ce qui est intéressant car le match nul est souvent la norme. De fait, vous pourrez parfois trouver de très belles cotes en privilégiant les “Remboursé si nul” mi-temps.

Pari DNB dans un pari combiné

Prenons une nouvelle fois un exemple pour bien comprendre :

Les trois matchs ci-dessous m’intéressent.

3 matchs du championnat biélorusse

  • Je suis confiant sur une victoire du Dinamo Brest à Slutsk ;
  • je pense également que l’équipe Ruh Brest ne perdra pas contre l’équipe Energetik-BGU ;
  • ma dernière analyse, enfin, me laisse penser que l’équipe du Shakthyor Soligorsk ne perdra pas à Gorodeva ;

Sur le premier match, je vais donc jouer la victoire du Dinamo Brest, sans couverture sur le nul ; mais que faire des deux autres matchs, sur lesquels mes certitudes ne sont pas aussi élevées ? Vous l’aurez compris : nous allons essayer de coupler ces trois matchs en utilisant le pari DNB.

Voici l’aspect final de mon pari combiné :

Combiné DNB

L’utilisation du Draw No Bet me permet ici de créer un ticket combiné de qualité, puisque je minimise les risques sur deux des trois rencontres. Les probabilités de gain sont plus élevées !

La question qui suit est simple : qu’en est-il si, dans les deux derniers matchs, un nul survient ? Mon combiné tombe-t-il à l’eau ?

Hé bien non ! Si la rencontre 2 ou la rencontre 3 se soldent par un match nul, votre combiné n’est pas perdant, mais la cote du match terminé par un nul tombe à 1,00, et n’a donc plus de valeur au sein de la cote finale.

Ainsi, voici les cotes finales que vous pourriez obtenir avec le ticket ci-dessus :

  • Si Dinamo Brest gagne, que Ruh Brest gagne et que Shaktyor Soligorsk gagne, la cote finale est inchangée : 2,95
  • Si Dinamo Brest gagne, que Ruh Brest gagne mais que Shaktyor Soligorsk fait match nul, la cote finale est de 1,43 x 1,75 x 1 = 2,50
  • Si Dinamo Brest gagne, que Ruh Brest fait match nul et que Shaktyor Soligorsk fait match nul, la cote finale est de 1,43 x 1 x 1,18 = 1,68
  • Si Dinamo Brest ne gagne pas ou si Ruh Brest et/ou Shaktyor Soligorsk perd, alors le ticket est tout simplement perdant.

Le pari DNB permet ici de minimiser les risque de pari perdant, tout en conservant un gain potentiel max intéressant.

Vous l’aurez compris : les paris Draw No Bet sont essentiellement proposés sur des championnats et compétitions de foot, de l’obscur championnat biélorusse à la prestigieuse Ligue des Champions. 

D’autres sports peuvent cependant être joué en DNB, notamment le handball (et plus rarement le basketball ou le rugby). 

Combiner uniquement des paris DNB est-il une bonne idée ?

Il est tout à fait possible de combiner des paris DNB. Nous avons vu que certaines cotes pouvaient être intéressantes en DNB, et cela peut donc avoir du sens.

Bien utilisés, les paris DNB sont utiles au sein d’un pari combiné

Cependant, il faut noter que :

  • Si vous combinez uniquement des DNB sur des favoris, les cotes seront faibles, et votre cote totale le sera également – mais vos chances de gagner seront élevées
  • Si vous choisissez des matchs plus serrés, et malgré la couverture du match nul, le combiné suppose forcément une prise de risque plus élevé.

Pour ma part, j’utilise ponctuellement les paris Remboursé si Nul pour compléter certains tickets sans trop augmenter les risques encourus. Je n’en fais donc pas des bases, mais plutôt des moyens de gonfler ma cote finale, au sein de petits combinés (2-3 matchs max par ticket).

Un pari Remboursé si Nul en simple : est-ce que ça vaut le coup ?

Si vous avez lu mon article sur les paris simples et paris combinés, alors vous savez que la plupart des parieurs expérimentés se concentrent sur les paris simples. Pourquoi ? Tout simplement parce que les paris simples sont plus rentables, sur le long terme, que les paris combinés.

Ainsi, à la question « Est-ce conseillé de miser uniquement sur un pari DNB en simple ? », je vous réponds : oui, bien sûr, c’est assurément une bonne idée.

Attention cependant à prendre conscience que les cotes limitées nécessiteront un taux de réussite élevé pour réussir à engranger des gains sur le long terme.

Faut-il créer soi-même ses paris DNB ?

« Créer soi-même ses paris DNB » ? Quel intérêt, puisque les bookmakers les proposent déjà ? Oui, mais les bookmakers sont décidément rusés pour vous proposer des cotes plus basses que de raison… Heureusement, nous pouvons, nous aussi, être plus malins que la moyenne.

Je reprends un nouvel exemple pour être parfaitement clair. Sur le pari suivant, voici les cotes 1N2 et les cotes DNB :

Différence cotes 1N2 et cotes DNB

Et si je vous disais qu’on pourrait utiliser les cotes classiques, c’est-à-dire les cotes 1N2, pour parvenir à avoir une cote DNB plus avantageuse ? Vous allez me dire que ce n’est pas possible… Mais en fait, ça l’est !

Bien souvent, en créant vos propres Draw No Bet, vous allez obtenir une cote finale nettement supérieure à celle que vous propose le bookmaker.

Vous ne me croyez pas ?

Essayons avec le pari ci-dessus.

Je souhaite parier 10€ sur la victoire de l’équipe 1, remboursé si match nul. La cote est donc de 1,75 selon le pari DNB.

Si je parie 10€ sur cette cote, je peux donc gagner 17,5€ en cas de victoire de Ruh Brest (remboursé si mal nul).

Maintenant, si j’essaie de créer manuellement ce pari à l’aide des cotes 1N2, je devrais miser :

  • 7,16€ sur la cote de l’équipe 1
  • 2,84€ sur la cote du match nul

Pour créer ce DNB “manuel”, je vais donc devoir créer deux tickets, deux paris simples différents : sur l’un d’eux, je joue 7,16€ sur la victoire de Ruh Brest ; sur l’autre, je joue 2,84€ sur le match nul.

Le match nul est ainsi bien couvert et, s’il survient, je serai remboursé (pas de bénéfice, pas de perte, car 2,84€ * 3,52 = 10€). Si c’est l’équipe 1 qui gagne, je gagnerai 7,16€ x 2,68 = 19,2€.

Ce qui revient à dire que j’ai misé 10€ en tout, pour un gain potentiel de 19,2€.

Ma cote DNB, ainsi créée, est donc de 19,2€ / 10€ = cote de 1,92.

Elle est donc beaucoup plus élevée que la cote proposée par le bookmaker qui était, je le rappelle, de 1,75. Ma cote « créée » par mes soins, 1,92, est près de 10% plus élevée que celle du bookmaker !

10% de différence sur une cote, c’est tout simplement énorme 

C’est là que vous me demandez : mais comment calculer avec précision les mises et leur répartition ? Quelle est la formule ? Vous allez voir, j’ai mieux qu’une formule.

Calculette pour créer vos propres paris « nuls si remboursés »

Afin de vous aider à créer vous-même vos paris DNB, j’ai en effet créé une calculette spécifique. Il vous suffit de renseigner les deux cotes (équipe 1 gagne / match nul) ainsi que votre mise totale. L’outil calcule ensuite comment vous devez répartir les mises, et vous renseigne le gain potentiel maximal.

Ainsi, vous pouvez créer des paris « remboursé si nuls » à des cotes plus élevées que celles que l’on vous propose, sans même sortir votre calculette ! Tous vos tickets gagnants vous permettront ainsi de gagner plus 😉

Que vous pariez habituellement sur Betclic, Bwin, Winamax, Unibet, Netbet, Parions Sport ou tout autre site de paris sportifs, je vous conseille dans tous les cas de tester cette calculette.
Elle est à destination des débutants comme des parieurs confirmés, et elle vous aidera à affiner et à améliorer votre pronostics sportifs, tout en profitant de meilleurs cotes. C’est en ayant recours à ce genre d’outil que vous pourrez espérer gagner de l’argent aux paris sportifs sur le long terme.

N’hésitez pas à mettre cette page dans vos favoris pour retrouver aisément cette calculette ! 

Peut-on jouer des paris Draw No Bet dans d’autres sports ?

Outre cette calculette qui vous permet de jouer des paris DNB sur bien des sports, ce type de pari est également proposé par les bookmakers sur :

  • Le hockey sur glace (NHL, Ligue Magnus, etc)
  • Le handball (notamment sur le bookmaker Zebet)
  • Mais aussi le basket, le rugby… ponctuellement !

Tous les pronostiqueurs peuvent donc s’essayer au DNB ! Notons que grâce à la calculette ci-dessus, vous pouvez couvrir le nul aisément sur tous les sports, même lorsque les bookmakers ne vous proposent aucun pari « Remboursé si Nul » !

Alors, prêt à placer votre premier pari en Draw No Bet et à faire gonfler votre bankroll ?

pour rejoindre le club Parieur-Gagnant

100% gratuit & garanti sans bullshit


Article précédent => Pari over/under : fonctionnement, méthode & conseils

Article suivant => Comment fonctionne le pari double chance ?

Manuel du Parieur (retour au sommaire)

Cliquez ici pour laisser un commentaire ! 0 commentaires